PNG - 11.2 ko


L’art et la peau : « a creative touch »

lundi 18 août 2008

Les modèles du “prêts à barbouiller” stimulent la créativité de nombreux esthètes. Autour des bassins du port de plaisance de Sydney, l’évènement artistique donne lieu à un défilé de corps dévêtus mais hauts en couleur.

Depuis les plus anciennes traces de l’expression humaine, la peau, organe du corps le plus visible et premier par sa taille, a servi de support artistique lors des rituels de contact avec les esprits créateurs et les puissances animales. Si à l’origine des peintures et marques corporelles, chargées de sens spirituel, il y a un besoin de protection, force, courage et d’appartenance à l’environnement naturel, les dessins sur la peau manifestent, à une époque plus proche de la nôtre, la reconnaissance culturelle, le désir de séduire et attirer le regard.

L’inspiration créatrice mise en valeur dans le graphisme corporel richement coloré couvrant la peau des hommes et femmes qui défilent sur le podium de Circular Quay à Sydney, contraste avec les symboles ornementaux du mythe sacré, peints à l’aide de pigments ocres et de blanc de manganèse sur la peau tannée des Aborigènes d’Australie.

Arno Anktil

IMG/flv/bodyart-2.flv

RSS 2.0 [?]

Private area

Site created with SPIP

Optimised for Mozilla Firefox

Squelettes GPL Lebanon 1.9

Wikipacific is not responsible for
the content of external websites