PNG - 11.2 ko


Tronche de vie : la « Gonnevillaise » du Pays de Caux

juin 2009

A Gonneville-la-Mallet, un bourg à l’écart de la route qui va du Havre à Etretat, on n’y fait pas que passer...

Le caractère marchand de Gonneville s’exprime pendant le marché du mercredi matin. Le pôle d’attraction s’anime. On y croise des gamins renifleurs tirés par leur mère à la recherche de la crème et du beurre des petits producteurs de la Halle au Blé.

Sur la place gravillonnée les étalagistes discutent avec les vieux au béret, des bêtes et de la terre. Vers 11 heures à l’Hôtel des Vieux Plats, on les retrouve devant un café-domino. A l’« assemblaie » de Gonneville-la-Mallet, la chorale costumée entonne en patois cauchois les quelques rimes d’une mélodie champêtre de 1909 : « V’nai vaie cha »

IMG/flv/Vnai_vaie_cha320X240.flv

Mimile surnommé Gonneville, du temps où il était militaire à Chartres, se lance dans la version a cappella.

IMG/mp3/Vnai_vaie_cha.mp3

« A Moussieu l’mé et à Mécieux lais mambres du
Comitai dai faîtes, j’adreuche c’te canchon pou
qu’no rigaule un brin. Et j’vo salue aveuc raispaict. »

Un néfant du païs, Carthagène Hamet, Roulier

Portfolio

P.-S.

visionner la photo : cliquer sur la vignette

quitter le diaporama : cliquer en dehors du cadre


RSS 2.0 [?]

Private area

Site created with SPIP

Optimised for Mozilla Firefox

Squelettes GPL Lebanon 1.9

Wikipacific is not responsible for
the content of external websites